Easy rider

On parle constamment de l’entêtement des enfants, mais bien plus rarement de celui des parents… Et pourtant, je suis prête à parier que tous les parents sont parfois bien plus butés que leurs aliens. J’ai notamment remarqué que lorsqu’il s’agit de choisir un jouet, n’importe quel parent peut perdre toute notion de rationalité pour tenter d’imposer ses propres goûts à sa progéniture.
Lire la suite

Publicités

La vérité est ailleurs…

cool-school

Après une première rentrée des classes chaotique, nous avons passé deux mois à déposer un petit alien en larmes à l’école tous les matins. De quoi avoir la barre ultime dès le réveil et guetter les week-ends encore plus impatiemment, pour débuter enfin la journée dans la bonne humeur. La première évaluation remise par le maître juste avant les vacances a encore ajouté une bonne couche de psychose dans notre foyer, puisqu’il pointait clairement du doigt les difficultés de Baby V. à s’intégrer dans le groupe. J’imagine qu’il y a une bonne raison pour évaluer aussi rapidement des enfants de trois ans, après seulement quelques semaines d’école, mais je ne les comprends pas. Ce premier « bulletin » m’a procuré un grand sentiment d’impuissance face au mal-être de mon fils ; j’ai eu très peur qu’il soit aussi malheureux que moi à l’école, qu’il ressente également cette sensation d’être différent qui m’a longtemps fait souffrir. Et ma vieille colère contre le système scolaire et ses putains de cases est remontée d’un bon cran avec cette histoire d’évaluation.  Lire la suite

Demain ne meurt jamais

j1-copie

Me voilà de retour avec le sujet chaud bouillant du mois de septembre, le thème qui déchaîne les passions des parents et suscite une foule de questions toutes plus cruciales les unes que les autres de la part de leur entourage : la rentrée. En prime, pour nous c’était la PREMIERE rentrée cette année, un vrai événement, comme toutes les premières fois du reste de la vie de l’alien… Et malgré tous nos efforts, ce grand saut dans le monde magique de l’éducation nationale ne s’est pas fait en douceur.
Lire la suite

Le gâteau d’amour

photo1

Depuis quelques mois, nous avons un gros challenge : faire manger des gâteaux tous les jours à Vadim. Présenté comme ça, j’avoue que ça n’a pas l’air très logique. C’est vrai ça, normalement les gamins adorent les gâteaux et le vrai défi est d’empêcher ces petits becs sucrés de ne manger que ça. Bienvenue de l’autre côté du miroir, dans le monde inversé des petits allergiques aux œufs. Suivez le lapin blanc et les gouttes de chocolat fondu et je vous raconte toute l’histoire !
Lire la suite

Ch-ch-ch-ch-changes

unbreakable

Désolée pour la référence obscure pour ceux qui détestent Disney.

Baptisé à tort « Unbreakable P. », mon ancien téléphone avait un léger bug un peu énervant depuis quelques semaines. Son écran devenait tout noir quand je recevais un sms et il n’y avait qu’une solution pour que les choses redeviennent normales : l’ouvrir, arracher la batterie, la remettre et le rallumer. Vachement pratique. Du coup, je l’ai changé. Enfin j’ai racheté le même d’occase parce que je n’avais pas envie de m’habituer à un nouveau téléphone. Bref, passons sur cette introduction aussi insipide qu’une salade chez McDo et venons-en à l’essentiel. En changeant mon téléphone, tous mes messages ont disparu… sauf ceux qui étaient enregistrés par le plus grand des hasards sur ma carte sim. Et en retombant dessus, je me suis pris une grosse claque. Ces messages archaïques de 2011 sont la preuve indéniable du big bang qui s’est opéré dans ma vie depuis l’arrivée de Vadim. La preuve par 4 !
Lire la suite